La reconnaissance en entreprise : de quoi parlons-nous vraiment

Publié le 20 juin 2020

Afin de comprendre le concept de reconnaissance en entreprise ou autres organisations, plongeons-nous quelques instants dans des explications d’ordre psychologique.

La reconnaissance d’un point de vue psychologique

Quel que soit son environnement, l’être humain ne peut pas vivre dans le chaos. Assurer un développement psychologique et physiologique suffisant sain, signifie pour le nouveau-né de vivre dans un environnement calme, rassurant, d’avoir des soins adaptés, des horaires, des limites et avoir une personne familière et reconnaissable qui prend suffisamment soin de lui.

Eric Berne[1] suite aux études de René Spitz sur « l’hospitalisme » a élaboré l’existence des soifs de stimulation et de structure, toutes deux fondamentales et indispensables au développement sain de tout être humain.

Cette soif de stimulation physique au cours des premiers mois de la vie du bébé, se transforma ensuite en besoin de reconnaissance qui est une forme de transmutation en soif de stimulation symbolique au niveau social : on ne se touche pas socialement mais on se reconnaît.

reconnaissance enfant adulte

En ce qui concerne la soif de structure, elle correspond au besoin de contenance psychologique pour le bébé, d’avoir des limites et un cadre sécurisant. À l’âge adulte, le besoin de structure répond au besoin de structurer le temps en obtenant des signes de reconnaissance. Ainsi l’être humain social structure son temps en différentes phases, personnelle, professionnelle, amicale, amoureuse, etc… dont une des finalités est d’être reconnu par les autres. Notre propre existence se fonde sur l’altérité.

 

Travailler, une réponse au besoin de structurer son temps

Travailler est une des réponses au besoin de structurer son temps, dont un des objectifs est, nous le rappelons, d’obtenir de la reconnaissance en entreprise sous forme de signes de reconnaissance. Ainsi un compliment, des félicitations, un sourire, un froncement de sourcil, ou même une injure nous montre que notre existence est reconnue.

Un signe de reconnaissance peut donc être verbal ou non verbal et peut être perçu positivement ou négativement. Un signe de reconnaissance « positif » est perçu par celui qui l’obtient comme agréable et comme désagréable dans le cas d’un signe de reconnaissance « négatif ».

Le besoin de reconnaissance humain est tel que nous préférons obtenir des signes de reconnaissance « négatifs » à défaut des « positifs », plutôt que de rien obtenir du tout. Ressentir de l’indifférence et de l’inexistence est à long terme dévastateur.

[1] Psychiatre fondateur de l’Analyse Transactionnelle (1910-1970)

 

La reconnaissance en entreprise : que se passe-t’il ?

Les salariés de l’entreprise, qui sont des êtres humains, structurent leur temps par le travail. Une des finalités pour eux est d’obtenir suite à leur travail et leurs efforts des signes de reconnaissance « positifs » de leurs collègues et de leurs responsables, et ce quel que soit leurs niveaux hiérarchiques.

 

recevoir des signes de reconnaissance

 

Dans la grande majorité des entreprises, les tâches confiées et réalisées par les salariés sont rarement reconnues par les responsables parce que considérées comme « normales » et « habituelles ». Ainsi les salariés de l’organisation n’obtiennent en retour comme unique « reconnaissance », qu’une compensation financière : le fameux salaire. Qu’en est-il des signes de reconnaissance « positifs » attendus, qui sont un des carburants de la motivation ? Ils sont majoritairement absents dans les équipes. Mais l’être humain est malin, et va mettre en œuvre de façon inconsciente des stratégies afin d’obtenir, plus exactement d’extorquer, des signes de reconnaissance, mais à quel prix ?

Celui du déclenchement de conflits, de harcèlement psychologique, de burn-out, etc…

Alors nous direz-vous, pour qu’une entreprise soit performante, il est nécessaire que ses salariés soient reconnus ?  Donnons leur cette reconnaissance si fondamentale.

Nous vous répondrons : oui partiellement … et ce n’est pas si simple !!!

Gardez le lien, abonnez-vous à notre newsletter !

D’autres articles susceptibles de vous intéresser

Formation Jeu Kalliance

Prochaine formation certifiante au Jeu Kalliance septembre 2021

Un article à propos de vous ou d’une actu d’un secteur

EN SAVOIR PLUS
Leader chef d'orchestre

Leader versus Manager

Suis-je un bon leader, un bon manager ? Comment suis-je perçu par mon équipe  en tant que leader ou manager ? Comment je m’y prends…

EN SAVOIR PLUS
La Qualité de Vie au Travail

La Qualité de Vie au Travail, qu’est-ce que c’est ?

Des actions en faveur d’une meilleure qualité de vie au travail des salariés abondent : aménagement de locaux destiné à la détente, séances d’activités de…

EN SAVOIR PLUS
Management bienveillant

Le management bienveillant est-il un facteur de performance ?

Un article à propos de vous ou d’une actu d’un secteur

EN SAVOIR PLUS

Centre de préférences de confidentialité