Le management bienveillant est-il un facteur de performance ?

Publié le 20 octobre 2019

Le mot bienveillance est de plus en plus un prérequis pour les managers. En parallèle, les derniers chiffres prouvent un mal-être croissant pour certains salariés.

 

La bienveillance, un levier de performance

Un leader bienveillant accroit le sentiment de mieux-être des membres de son équipe. Il est important de se rappeler que selon une étude menée en 2017 par les chercheurs d’Havard et du MIT, un salarié heureux est un salarié 2 fois moins malade, 6 fois moins absent, 9 fois plus loyal, 31% plus productif et 55% plus créatif.

 

Pour instaurer un management bienveillant

Tout d’abord, cette mise en place nécessite une vision à long terme de l’ensemble de la direction. Cette bienveillance doit être incarnée par l’ensemble de la direction. Le management bienveillant devient alors une valeur de l’entreprise.

Il peut même aller au-delà des simples formules de politesse ou de signifier de l’intérêt pour la vie des salariés. Cela peut englober des propositions d’activités de bien-être dans l’entreprise, la mise en place du télétravail, …

 

management bienveillant

 

Comment devenir un manager bienveillant

  • Cela commence par une pratique de l’écoute active des membres de l’équipe. De plus, une posture d’empathie va donner à son interlocuteur le sentiment d’être compris.
  • Le manager devrait inspirer la confiance en soi. Cela ancre et rassure. Cependant, être confiant ne signifie pas être parfait.
  • Il faut également savoir faire un feed-back pour chaque petit succès quotidien. La reconnaissance est un des facteurs les plus importants de motivation.
  • Ce type de management nécessite d’apprendre aussi à se remettre en cause sans pour autant se dévaloriser. Le manager reconnait ses erreurs. De plus, il met en valeur les autres membres, même s’ils sont parfois meilleurs dans leurs compétences.
  • Le manager comme son équipe s’autorise le droit à l’erreur. Se tromper, c’est apprendre ! Cette attitude va favoriser les prises d’initiatives par l’équipe.
  • Dans ce même sens, il est important de responsabiliser chacun des membres en leur laissant prendre des initiatives, de les accueillir et de les laisser assumer ces choix.
  • La communication descendante comme transverse doit être fluide, respectueuse. Cela passe par oser dire les choses, savoir dire non en utilisant des pratiques telles que la CNV (Communication Non Violente)

Toutes ces postures ne sont pas innées et s’apprennent en les pratiquant jour après jour. Des formations pourront venir en appui pour soutenir les managers.

Le management bienveillant n’est pas synonyme de monde bisounours. C’est simplement mettre l’Humain au centre de l’entreprise.

Le diagnostic du management par le jeu

Pour diagnostiquer la perception des membres d’une équipe sur la communication, la QVT ou le Management, vivez le Jeu de diagnostic Kalliance. Il rassemble les membres de l’équipe autour du plateau de jeu pendant 2H. Après ce temps de jeu, des axes de progrès émergent et aboutissent à un plan d’actions.

 

Gardez le lien, abonnez-vous à notre newsletter !

D’autres articles susceptibles de vous intéresser

Formation Jeu Kalliance

Prochaine formation certifiante au Jeu Kalliance septembre 2021

Un article à propos de vous ou d’une actu d’un secteur

EN SAVOIR PLUS
Leader chef d'orchestre

Leader versus Manager

Suis-je un bon leader, un bon manager ? Comment suis-je perçu par mon équipe  en tant que leader ou manager ? Comment je m’y prends…

EN SAVOIR PLUS
Reconnaissance en entreprise

La reconnaissance en entreprise : de quoi parlons-nous vraiment

Un article à propos de vous ou d’une actu d’un secteur

EN SAVOIR PLUS
La Qualité de Vie au Travail

La Qualité de Vie au Travail, qu’est-ce que c’est ?

Des actions en faveur d’une meilleure qualité de vie au travail des salariés abondent : aménagement de locaux destiné à la détente, séances d’activités de…

EN SAVOIR PLUS

Centre de préférences de confidentialité